Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 avril 2010 3 14 /04 /avril /2010 04:13

WXC.JPG

"Jacques Brel" VESOUL 1968 T'as voulu voir Vierzon Et on a vu Vierzon
T'as voulu voir Vesoul Et on a vu Vesoul T'as voulu voir Honfleur Et on a
vu Tite Marie à VELO à Paris avec Joe Dassin se promenant au bord de
la Seine . Il était 5 heures , Paris s'etait  reveillé et Jacques Dutronc était déja
au café , il cherchait sur un plan , l'avenue des étoiles , blog de la communauté;-))


§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§
  Sublime ! 
 
ANANAoU :  la ou j'aurai aimé vivre !

 Quand le vent tourmente le temps

Le monde agonisant tente changer les choses

Pendant que la vie, suspend ses atomes

Le confus univers dans les étoiles affole les Hommes

Révoltes , larmes et misère  rendent à la terre

l'homme  en  Poussière ! 

dans cette  vidéo , je retrouve  l'homme et la nature

oubliant ainsi la Nature de l'homme !  Tite Marie
Partager cet article
Repost0
6 avril 2010 2 06 /04 /avril /2010 22:17

442939

Je suis le Gardien de vos songes ... je travaille en miaulant ;-))

 
{Refrain:}
Au nord, c'étaient les corons
La terre c'était le charbon
Le ciel c'était l'horizon
Les hommes des mineurs de fond

Nos fenêtres donnaient sur des f'nêtres semblables
Et la pluie mouillait mon cartable
Et mon père en rentrant avait les yeux si bleus
Que je croyais voir le ciel bleu
J'apprenais mes leçons, la joue contre son bras
Je crois qu'il était fier de moi
Il était généreux comme ceux du pays
Et je lui dois ce que je suis

{Refrain}

Et c'était mon enfance, et elle était heureuse
Dans la buée des lessiveuses
Et j'avais des terrils à défaut de montagnes
D'en haut je voyais la campagne
Mon père était "gueule noire" comme l'étaient ses parents
Ma mère avait les cheveux blancs
Ils étaient de la fosse, comme on est d'un pays
Grâce à eux je sais qui je suis

{Refrain}

Y avait à la mairie le jour de la kermesse
Une photo de Jean Jaures
Et chaque verre de vin était un diamant rose
Posé sur fond de silicose
Ils parlaient de 36 et des coups de grisou
Des accidents du fond du trou
Ils aimaient leur métier comme on aime un pays
C'est avec eux que j'ai compris

Refrain .........

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§
pour une fois ;-)   lé métier de bonne soeur chantant c'est pas mal aussi ! 
 
Partager cet article
Repost0
31 mars 2010 3 31 /03 /mars /2010 17:23

A

 

 

 

 

MONACO  : 28 Degrés à l'ombre

mais sans Albert prince de coeur

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§


L'Homme et la Femme

 

Le Bonheur serait ....!




L'Homme ' serait' la personne la plus élevée  des créatures

La Femme   le plus Sublime Idéal

L'homme  ' serait' le cerveau

La femme le Coeur

Le Cerveau Fabrique la Lumière

Le Coeur , l'amour , la lumière fécond , l'amour ressuscite

L'homme est fort par la raison

La femme est invincible par ses larmes

La raison convainc  , Les larmes  sont émouvantes

L'homme est capable d'héroisme

La femme est capable de tous les martyrs

L'héroisme rend noble , Le martyre  sublime

L'homme est un code

La femme un évangile

Le code corrige , l'évangile donne la perfection

L'homme est un temple

La femme un sanctuaire

Le temple nous découvrons , devant le sanctuaire nous nous agenouillons

L'homme pense

La femme rêve

Penser est avoir dans le crane une larve , Rêver est avoir sur le front une auréole

L'homme est un oçéan

La femme un Lac

L'océan possède la perle qui endort

Le Lac la poésie qui dénude

L'homme est l'aigle qui vole

La femme est le Rossignol qui chante

Voler c'est dominer l'espace , Chanter c'est dominer L'Ame

Enfin, L'homme est positionné ou se finit la Terre

La Femme est positionnée ou commence le Ciel

TITE MARIE

Partager cet article
Repost0
17 mars 2010 3 17 /03 /mars /2010 00:59
 
Partager cet article
Repost0
22 janvier 2010 5 22 /01 /janvier /2010 16:25
 
Partager cet article
Repost0
15 janvier 2010 5 15 /01 /janvier /2010 22:10



KILIMANDJARO

Il n'ira pas beaucoup plus loin
La nuit viendra bientôt
Il voit là-bas dans le lointain
Les neiges du Kilimandjaro                                   

Elles te feront un blanc manteau
Où tu pourras dormir
Elles te feront un blanc manteau
Où tu pourras dormir, dormir, dormir

Dans son délire il lui revient
La fille qu'il aimait
Ils s'en allaient main dans la main
Il la revoit quand elle riait

Elles te feront un blanc manteau
Où tu pourras dormir
Elles te feront un blanc manteau
Où tu pourras dormir, dormir, dormir

Voilà sans doute à quoi il pense
Il va mourir bientôt
Elles n'ont jamais été si blanches
Les neiges du Kilimandjaro

Elles te feront un blanc manteau
Où tu pourras dormir
Elles te feront un blanc manteau
Où tu pourras dormir, dormir, dormir, dormir bientôt
 
Partager cet article
Repost0
11 janvier 2010 1 11 /01 /janvier /2010 22:02
 
Partager cet article
Repost0
10 janvier 2010 7 10 /01 /janvier /2010 15:16


LA NUIT

Paroles et musique: Salvatore Adamo
 

Si je t'oublie pendant le jour
Je passe mes nuits à te maudire
Et quand la lune se retire
J'ai l'âme vide et le coeur lourd, lourd

La nuit tu m'apparais immense
Je tend les bras pour te saisir
Mais tu prends un malin plaisir
A te jouer de mes avances

La nuit je deviens fou, je deviens fou

Et puis ton rire fend le noir
Et je ne sais plus où chercher
Quand tout se tait revient l'espoir
Et je me reprends à t'aimer

Tantôt tu me reviens fugace
Et tu m'appelles pour me narguer
Mais chaque fois mon sang se glace
Ton rire vient tout effacer

La nuit je deviens fou, je deviens fou

Le jour dissipe ton image
Et tu repars, je ne sais où
Vers celui qui te tient en cage
Celui qui va me rendre fou

La nuit je deviens fou, je deviens fou, fou, fou
 

 

 

 





  TOMBE la NEIGE

Tombe la neige
Tu ne viendras pas ce soir
Tombe la neige
Et mon cœur s'habille de noir
Ce soyeux cortège
Tout en larmes blanches
L'oiseau sur la branche
Pleure le sortilège

Tu ne viendras pas ce soir
Me crie mon désespoir
Mais tombe la neige
Impassible manège

Tombe la neige
Tu ne viendras pas ce soir
Tombe la neige
Tout est blanc de désespoir
Triste certitude
Le froid et l'absence
Cet odieux silence
Blanche solitude

Tu ne viendras pas ce soir
Me crie mon désespoir
Mais tombe la neige
Impassible manège


 

 
Partager cet article
Repost0
8 janvier 2010 5 08 /01 /janvier /2010 15:09

 

Avec le temps

 

Paroles : Léo Ferré

 

 

Avec le temps...
avec le temps, va, tout s'en va
on oublie le visage et l'on oublie la voix
le cœur, quand ça bat plus, c'est pas la peine d'aller
chercher plus loin, faut laisser faire et c'est très bien

avec le temps...
avec le temps, va, tout s'en va
l'autre qu'on adorait, qu'on cherchait sous la pluie
l'autre qu'on devinait au détour d'un regard
entre les mots, entre les lignes et sous le fard
d'un serment maquillé qui s'en va faire sa nuit
avec le temps tout s'évanouit

avec le temps...
avec le temps, va, tout s'en va
mêm' les plus chouett's souv'nirs ça t'as un' de ces gueules
à la gal'rie j'farfouille dans les rayons d'la mort
le samedi soir quand la tendresse s'en va tout' seule

avec le temps...
avec le temps, va, tout s'en va
l'autre à qui l'on croyait pour un rhume, pour un rien
l'autre à qui l'on donnait du vent et des bijoux
pour qui l'on eût vendu son âme pour quelques sous
devant quoi l'on s'traînait comme traînent les chiens
avec le temps, va, tout va bien

avec le temps...
avec le temps, va, tout s'en va
on oublie les passions et l'on oublie les voix
qui vous disaient tout bas les mots des pauvres gens
ne rentre pas trop tard, surtout ne prends pas froid

avec le temps...
avec le temps, va, tout s'en va
et l'on se sent blanchi comme un cheval fourbu
et l'on se sent glacé dans un lit de hasard
et l'on se sent tout seul peut-être mais peinard
et l'on se sent floué par les années perdues- alors vraiment
avec le temps on n'aime plus
 

 

 

 
Partager cet article
Repost0
7 janvier 2010 4 07 /01 /janvier /2010 01:41

Je n'aurai pas le temps
 

Musique: Michel Fugain

 

Je n'aurai pas le temps
Pas le temps

Même en courant
Plus vite que le vent
Plus vite que le temps
Même en volant
Je n'aurai pas le temps
Pas le temps

De visiter
Toute l'immensité
D'un si grand univers
Même en cent ans
Je n'aurai pas le temps
De tout faire

J'ouvre tout grand mon cœur
J'aime de tous mes yeux
C'est trop peu
Pour tant de cœurs
Et tant de fleurs
Des milliers de jours
C'est bien trop court
C'est bien trop court

Et pour aimer
Comme l'on doit aimer
Quand on aime vraiment
Même en cent ans
Je n'aurai pas le temps
Pas le temps

Je n'aurai pas le temps
Pas le temps...
 

 

 
 
Partager cet article
Repost0